Actualités

La Commission de Suivi de Site de l’ECOPARC de Mercey

 internet ecoparc

Sous la présidence de Madame Anne LAPARRE-LACASSAGNE, Secrétaire générale de la Préfecture de l'Eure et en présence de Jean-Michel MAUREILLE,  Maire de La Chapelle-Longueville et Président du SETOM, s'est tenue,  Mercredi 13 septembre 2017 à 15h00, la Commission de Suivi de Site du Centre d'Enfouissement Technique du SETOM - ECOPARC de Mercey à « La Salle Polyvalente de La Chapelle Réanville » .

Qu'est-ce qu'une CSS?

La Commission de Suivi de Site(CSS) est une structure d'information et de concertation obligatoirement mise en place sur des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) en France.

Quel est son rôle ?

La CSS de l’ECOPARC de MERCEY a une mission générale d'information du public en matière de sûreté et de suivi de l'impact des activités de l'installation sur les personnes et l'environnement. Son travail vise à vérifier que l’exploitant (Le SETOM) met tout en œuvre pour supprimer ou minimiser les risques relatifs à l’installation, y compris en cas d'accident, par une meilleure information des riverains et des parties prenantes.

Elle permet d’instaurer un dialogue et d’assurer l’information relative au fonctionnement de l’installation.

Quand se réunit-elle ?

Sur l’ECOPARC de Mercey, la commission se réunit 1 fois par an.

Qui sont les membres de la CSS ?

La CSS est composée de représentants des administrations publiques concernées, de l’exploitant de l’installation et de ses salariés, des collectivités territoriales et de représentants des associations de protection de l’environnement ou de consommateurs concernées.
Elle est présidée par le préfet ou son représentant, qui peut inviter toutes les personnes dont la présence lui semble utile.

Ordre du jour de la CSS 2017 de l’ECOPARC

  •                       bilan d'activité 2016-2017 et prévisionnel,
  •                       point sur les travaux,
  •                       suivi des eaux souterraines et modalités de transmission des documents,
  •                       rejets atmosphériques et surveillance environnementale,
  •                       prochaines actions sur le site,
  •                       questions diverses.

Etaient conviés à cette réunion en tant que membres de la CSS :

  •                      M. le maire de la Chapelle Longueville,
  •                      M. le maire de Mercey,
  •                      M. le président de l'association "sauvegarde de l'environnement",
  •                      M. le président de l'association "sauvegarde et l'animation de Bizy",
  •                      M. le président de l'association "la réflexion, l'information et l'animation sur la vie des villages en milieu rural",
  •                      M. le directeur général du SETOM,
  •                      M. le directeur d'exploitation du SETOM en charge du site,
  •                      M. le représentant de Burgeap,
  •                      M. le directeur régional de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Normandie,
  •                      M le délégué territorial de l'agence régionale de santé,
  •                      Mme la Secrétaire du CHSCT du SETOM,
  •                      Mme la Directrice d'Air Normand,
  •                      Les représentants de l’association CEVE,

 

facebook ecoparc02Ecoparc de Mercey

 

 

 

Sous la présidence de Madame Anne LAPARRE-LACASSAGNE, Secrétaire générale de la Préfecture de l'Eure et en présence de Jean-Michel MAUREILLE,  Maire de La Chapelle-Longueville, Président du SETOM, s'est tenue,  Mercredi 13 septembre 2017 à 15h00, la Commission de Suivi de Site du Centre d'Enfouissement Technique du SETOM - ECOPARC de Mercey à « La Salle Polyvalente de La Chapelle Réanville » .

Décès de Rolland PLAISANCE - Président fondateur du SETOM

 Rolland PlaisanceHommage à Rolland PLAISANCE  - ancien Députe et Maire d’Evreux 

Le SETOM rend également hommage à Rolland Plaisance et une minute de silence sera observée lors du prochain Comité Syndical du 22 Septembre.

Président du SETOM , de 1985 à 2001, il fût à l’initiative de sa création puis de son élargissement . De la création d’un centre d’études pour le traitement des ordures à la mise en place d’un centre multifilières , d’un centre de tri  et  d’équipements décentralisés  ,  il  aura participé  au  lancement des premières études ,  au choix du site de Guichainville comme  centre de traitement de tri et aura intégré des choix environnementaux dans l’exploitation du SETOM tels les plateformes de compostage et  l’unité de valorisation énergétique

Le SETOM présente à toute sa famille , ses sincères condoléances.

 

 

 

 

9 SEPTEMBRE 2017 – JOURNÉE EUROPÉENNE DU RECYCLAGE DES PILES

Les piles usagées se recyclent

collecteur-magasinLes collecteurs de pilesNos piles usagées peuvent se recycler, qu’il s’agisse des piles « bâton » dans une radio, une télécommande ou une lampe torche, d’une pile « bouton » dans une calculette ou une montre, ou encore la batterie de votre ancien téléphone ou ordinateur portable.
Le SETOM récupère tous les types de piles et petites batteries pour les valoriser par l’intermédiaire de l’éco-organisme Corepile.
Celui-ci prend alors en charge ces produits, pour les trier et les recycler.

 

 

Où déposer ses piles et petites batteries usagées ?
Tous les magasins qui commercialisent des piles et des petites batteries sont tenus de les reprendre, une fois hors d’usage (notamment les grandes surfaces, les magasins de bricolage ou d’électronique).
Les déchèteries du SETOM sont aussi équipées pour recevoir les piles usagées et petites batteries dans des contenants spécifiques, tout comme certaines mairies ou administrations qui offrent des bornes dédiées à cette collecte. A titre d’exemple, la seule collecte du SETOM en déchèteries a représenté 120 tonnes en 10 ans.

 

Pourquoi recycler les piles et petites batteries usagées ?
Il s’agit d’éviter le gaspillage de ressources naturelles (métaux) dont l’extraction peut s’avérer particulièrement polluante, et dont le recyclage permet de produire des alliages et des métaux à valeur ajoutée ; pour limiter les risques de pollution et éviter d’introduire dans les ordures ménagères des traces de métaux lourds.

 

Le saviez-vous ?
Les piles et petites batteries récupérées par Corepile sont réutilisées, une fois recyclées dans des objets de la vie courante : gouttières en zinc, couverts en acier inoxydable, bornes anti-stationnement, articles de quincaillerie, tôles de voitures, coques de navires ou encore de nouvelles piles ou des composés pour panneaux photovoltaïques.

 

En savoir plus : jerecyclemespiles.com

piles recyclage

 

 

Nos piles usagées peuvent se recycler, qu’il s’agisse des piles « bâton » dans une radio, une télécommande ou une lampe torche, d’une pile « bouton » dans une calculette ou une montre, ou encore la batterie de votre ancien téléphone ou ordinateur portable. Le SETOM récupère tous les types de piles et petites batteries pour les valoriser par l’intermédiaire de l’éco-organisme Corepile. Celui-ci prend alors en charge ces produits, pour les trier et les recycler.

 

Où déposer ses piles et petites batteries usagées ?

Tous les magasins qui commercialisent des piles et des petites batteries sont tenus de les reprendre, une fois hors d’usage (notamment les grandes surfaces, les magasins de bricolage ou d’électronique). Les déchèteries du SETOM sont aussi équipées pour recevoir les piles usagées et petites batteries dans des contenants spécifiques, tout comme certaines mairies ou administrations qui offrent des bornes dédiées à cette collecte. A titre d’exemple, la seule collecte du SETOM en déchèteries a représenté 120 tonnes en 10 ans.

 

Pourquoi recycler les piles et petites batteries usagées ?

Il s’agit d’éviter le gaspillage de ressources naturelles (métaux) dont l’extraction peut s’avérer particulièrement polluante, et dont le recyclage permet de produire des alliages et des métaux à valeur ajoutée ;

Pour limiter les risques de pollution et éviter d’introduire dans les ordures ménagères des traces de métaux lourds.

 

Le saviez-vous ?

Les piles et petites batteries récupérées par Corepile sont réutilisées, une fois recyclées dans des objets de la vie courante : gouttières en zinc, couverts en acier inoxydable, bornes anti-stationnement, articles de quincaillerie, tôles de voitures, coques de navires ou encore de nouvelles piles ou des composés pour panneaux photovoltaïques.

 

En savoir plus : jerecyclemespiles.com