Actualités

Arrêter de fumer, un geste pour l’environnement !

infographie-voyage-megot-jete-rue

 

Un programme pédagogique complet pour sensibiliser au tri

 

C’est la rentrée !DSCN1145 1

Pour accompagner les établissements scolaires dans leurs démarches de sensibilisation à l’environnement, le SETOM propose un projet pédagogique complet gratuit afin d’aborder avec les élèves de tous âges, du CE1 jusqu’au BTS, la thématique de la valorisation des déchets.

Former les écocitoyens de demain

Convaincue du caractère indispensable de sensibiliser les enfants, futurs écocitoyens de demain, dès leur plus jeune âge et tout au long de leur cursus scolaire, l’équipe du SETOM propose de multiples activités pour aborder ou approfondir les thématiques liées à l’environnement et au recyclage des déchets.

De la théorie à la pratique

Les élèves pourront ainsi :

  •          Apprendre les consignes de tri et l’intérêt de valoriser nos déchets, ou approfondir leurs connaissances sur les process de valorisation par une sensibilisation en classe,
  •          Comprendre les mécanismes du recyclage en fabriquant eux-mêmes des feuilles en papier recyclé (pour les primaires uniquement),
  •          Mesurer la réalité du traitement des déchets en visitant notre unité de valorisation énergétique et notre centre de tri situés à Guichainville,
  •          Préserver leur environnement par une action de nettoyage d’espaces naturels.

Pour connaitre les détails de nos activités, nous vous invitons à consulter les brochures suivantes :

pdfSensibilisation pour les écoles primaires
pdfSensibilisation pour les colléges et les lycées

Réserver vos activités de sensibilisation

Si vous souhaitez bénéficier d’une ou plusieurs activités ou pour des informations complémentaires, nous vous invitions à nous contacter au 02.32.23.47.47 ou communication@setom.fr.

Vous pouvez également réserver une activité en remplissant notre formulaire en ligne : http://www.setom.fr/prestations-services/scolaires-associations/animations-setom/inscription-animation

 

 

Une rentrée éco-citoyenne

Entre le contenu du cartable, le trajet pour aller  à l’école, le goûter à préparer, les vêtements à acheter, les activités à organiser… l’année scolaire c’est tout un programme. Alors comment faire simple, pas cher, bon pour la santé des enfants et pour l’environnement ?

3 règles d'or pour la rentrée

image01

Petit état des stocks 
Cartable, trousse, paquet de feuilles entamé, compas, règle… inutile de tout remplacer d’une année sur l’autre. Les vêtements en bon état feront encore l’affaire. Ceux devenus trop petits seront revendus ou donnés à une association. Et les plus usés ? On peut les réparer ou les apporter dans un point de collecte pour qu’ils soient recyclés (www.lafibredutri.fr pour trouver le plus proche).

Pas de précipitation ! 
Mieux vaut attendre les indications des enseignants pour ne pas acheter des fournitures inutiles. Idem pour les nouvelles activités (escrime, violon, dessin…). 

L’occasion, ça a du bon
C’est plus économique, d’autant que les enfants grandissent vite  ! Vêtements, sacs… on trouve presque tout d’occasion dans des magasins spécialisés ou sur des sites de vente en ligne. Côté équi-pements sportifs, autant attendre les bourses d’échange ou les journées de revente organisées par des clubs sportifs.

image06

 

Quelles fournitures scolaires privilégier ? 

Certains produits peuvent contenir des composants allergisants, irritants.
▶ Le meilleur choix : des produits simples, solides, sans par-fum et le plus possible sans plastique.
▶ Un œil sur les étiquettes pour repérer les recommandations et pictogrammes de danger éventuels.
▶ Les bons repères : les labels environnementaux qui désignent les produits plus respectueux de la santé et de l’environnement, à découvrir sur www.ademe.fr/labels-environnementaux.

1200px-Logo Ecolabel.svg    20070327130525Blauer engel    NF Office Excellence Certifienordic-ecolabel-vector-logo

PRENDRE SOIN DU MATÉRIEL, ÇA COMPTE AUSSI !
Un feutre non rebouché et c’est toute la pochette qu’il faut changer ! Si l’on ajoute la règle en plastique cassée ou le pot de colle mal refermé, ce sont des déchets en plus (et non recyclables). Autant en parler aux enfants.

image02

 

Vêtements, chaussures et équipements sportifs : que choisir ?

L’industrie textile compte parmi les plus polluantes au monde, d’où l’importance d’opter pour des produits plus responsables.
▶ Vive les matières naturelles ! Coton biologique, laine, chanvre, lin, viscose.
▶ Des vêtements en fibres recyclées. Certains tee-shirts, sweat-shirts ou doudoune sont fabriqués avec du polyester recyclé.
▶ Des vêtements et chaussures porteurs de labels environne-mentaux à découvrir sur www.ademe.fr/labels-environnementaux.

1200px-Logo Ecolabel.svg    index     biore     eoko-tex     gotslogo large

DÉSORMAIS, LES VÊTEMENTS SONT AUSSI NOTÉS !
Certaines enseignes comme Décathlon et Okaïdi affichent une note A, B, C, D ou E sur leurs produits textiles en fonction de leurs performances environnementales. Choisir des vêtements plus écologiques devient facile !

image03

 

Comment préparer le meilleur goûter de la récré ?

Le doublé gagnant : faire bon pour la santé et bon pour l’environ-nement. L’alimentation représente tout de même entre 20 % et 50 % de l’empreinte environnementale des Français.
▶ Sain et de saison : du pain plutôt que des gâteaux, de l’eau à la place du soda, des fruits de saison plutôt que des compotes industrielles… Et si la compote est non-négociable, il existe des gourdes à remplir soi-même ! 
▶ Objectif zéro déchet : fini les mini-portions emballées indivi-duellement, briques de jus et autres bouteilles plastiques jetables. L’heure est aux gourdes et boîtes utilisables à l’infini ! Pour les remplir, on pourra acheter en vrac. De quoi composer soi-même un goûter varié et équilibré.
▶ Des aliments bio dès que possible.

À LA CANTINE PAS DE GASPILLAGE, PROMIS ?
Dans les cantines scolaires, environ 115 g de nourriture par personne et par jour finissent à la poubelle ! La bonne idée : expliquer à son enfant de prendre uniquement ce qu’il va manger (si c’est possible !).

image04

 

Et si on arrêtait d’aller à l’école en voiture ? 

Quand on sait que 90 % des enfants habitent à moins d’1 km de leur école, il est possible de se passer de la voiture. On consomme ainsi moins de carburant, on pollue moins (y compris l’air aux abords de l’école), on s’évite les bouchons et le stationnement.
▶Les meilleures options : la marche, le vélo ou la trottinette (pas électrique). En plus de préserver l’environnement, bouger c’est bon pour la santé. Il est même prouvé qu’on est ensuite plus attentif en classe !
▶ Pour les trajets plus longs : bus, tramway, métro... Le transport scolaire ou en commun est toujours moins cher que la voiture (20 fois moins pour un abonnement annuel de bus) et moins polluant (un tramway émet 62 fois moins de CO2 qu’une voiture, un métro 54 fois moins). 
▶ Et si la voiture est l’unique solution, il y a le covoiturage. Pour cela, on peut s’organiser entre parents. C’est économique et nettement plus convivial !

À PLUSIEURS, C’EST PLUS SYMPA !
Des dispositifs (pédibus, vélobus, carapatte, cyclopatte...) sont proposés par certaines communes sur inscription. Le principe : des adultes se relaient pour récupérer les enfants à des arrêts et les emmener à pied ou à vélo jusqu’à leur établissement.

image05

 

Aller plus loin en tant que parent

Pour des repas de qualité à la cantine
Et si on s’intéressait aux menus de la cantine et aux quantités d’aliments jetés chaque jour ? Toutes sortes d’actions peuvent être mises en place, en lien avec la mairie et l’établissement scolaire, pour manger mieux et gaspiller moins.
À partir de 2022, les assiettes de nos enfants devront contenir au moins 50 % de produits plus durables ou porteurs d’un label de qualité, dont 20 % minimum de produits bio ! Et si on deman-dait à la mairie où en est la cantine ?

EN SAVOIR PLUS
www.unplusbio.org/cantines-bio-telechargez-guide-pratique-parents
www.optigede.ademe.fr/fiche/animation-scolaire-1000-ecoles-et-colleges-contre-le-gaspillage-alimentaire
www.moinsjeter.fr/actualites/des-solutions-contre-le-gaspillage-alimentaire-dans-les-ecoles

Pour se déplacer autrement
Pourquoi ne pas initier soi-même un Pédibus ou Vélobus ? Demander à agrandir le parking à vélo ?… Les parents d’élèves peuvent être à l’initiative d’un Plan de déplacement établissement scolaire (PDES), auprès de la collectivité et de l’école, et deman-der des aménagements sur la voirie (pistes cyclables, traversées sécurisées, signalétique renforcée…).

EN SAVOIR PLUS
Découvrez Cmabulle, la solution pour partager entre parents les trajets
des enfants sur le site : www.cmabulle.fr

 Sources: ADEME