Actualités

Communiqué du 19 mars

 

COVID-19 : LE SETOM MAINTIENT SON ACTIVITÉ DE TRAITEMENT DES DÉCHETS MÉNAGERS

Dans le contexte actuel, la gestion des déchets ménagers reste une activité essentielle.
Le SETOM et ses cinq adhérents ont pris des mesures afin d’assurer la continuité du service public de gestion des déchets

Les déchèteries fermées jusqu’à nouvel ordre
Sur l‘ensemble du périmètre du SETOM, les déchèteries de nos adhérents sont désormais fermées

Le traitement des déchets se poursuit
l’activité du SETOM s’adapte.
Nos quais de transferts continuent de réceptionner les déchets ménagers,
Nos plateformes de compostage de déchets verts maintiennent une activité minimale de surveillance et de gestion des andains.
Les déchets ménagers collectés sont toujours acheminés pour traitement et valorisation à ECOVAL, Guichainville.

Les collectes de déchets de nos adhérents parfois modifiées
Nos adhérents sont en charge de la collecte des déchets.
Le ramassage des ordures ménagères est maintenu sur l’ensemble de notre territoire.
Néanmoins, les collectes des recyclables ont pu être modifiées chez certain de nos adhérents. Renseignez-vous auprès de votre communauté de communes.
Dans la mesure du possible, il est demandé aux habitants de stocker provisoirement leurs déchets recyclables à domicile.

 

Afin de connaître les changements liés à la collecte des déchets, merci de vous renseigner auprès de votre collectivité :

Evreux portes de normandie : www.evreuxportesdenormandie.fr
Interco Normandie Sud Eure : www.inse27.fr
CC de Conches : www.conches-en-ouche.fr
Seine Normandie Agglo : www.sna27.fr
Le Pays du Neubourg : www.paysduneubourg.fr

La Saint-Valentin, c’est aussi pour la Planète

facebook ST Valentin2

Parmi les fleurs les plus vendues, la rose, dont la production n'est pourtant pas sans conséquences pour l'environnement.

La rose, symbole de l’amour, est l’incontournable de la Saint-Valentin.
Elle représente 58 % des fleurs offertes pendant cette fête et 22 millions de bouquets en sont vendus chaque année en France.
Mais derrière cette industrie fleurissante se cache une réalité bien moins romantique. En effet, l’empreinte carbone de la rose est assez élevé : selon France Inter, près des deux tiers des roses vendues en France sont cultivées à l’étranger, principalement au Kenya, en Éthiopie ou en Amérique du Sud. Elles font ensuite un long voyage en avion pour être vendues aux amoureux européens.
Selon les chiffres de Novethic, un bouquet de 25 roses polluerait autant qu’une ballade de 20 km en voiture.

La rose est une voyageuse mais a également besoin d’une grande quantité d’eau : toujours selon Novethic, il faudrait entre 7 et 30 litres d’eau pour un seul bouton.

Les conditions de travail des ouvriers sont également très précaires : une enquête réalisée au Kenya par le magazine Géo en 2016 révélait que "550 ouvrières travaillent six jours sur sept, à un rythme effréné, à la cueillette et à l’empaquetage des fleurs, cultivées hors-sol sous d’immenses serres", pour un salaire de seulement 90 euros, inférieur au smic local.

De plus, les bouquets de roses sont un nid à produits chimiques : selon une enquête réalisée par 60 millions de consommateurs, ces fleurs contiendraient de multiples substances chimiques, nocives pour l’environnement.

Pas d’inquiétude toutefois, il est bien évidemment possible d’offrir à l’élu de votre cœur un bouquet de fleurs éco-responsables.

rose

Privilégier les fleurs locales et de saison

Les roses sont les fleurs les plus vendues à la période de la Saint-Valentin et pourtant elles ne poussent pas en hiver, ce qui explique pourquoi elles viennent principalement de l’étranger. Certaines sont cultivées en France, mais sous des serres qui émettent énormément de CO2 puisqu’elles sont chauffées et éclairées jour et nuit.

Pour passer une Saint-Valentin éco-responsable, le plus simple est de se tourner vers des fleurs de saison. Et en ce mois de février, il y a en une multitude : les camélias, les tulipes, le jasmin, les amaryllis, les iris ou encore les crocus.
Pour s’assurer que ces fleurs sont cultivées en France, il existe quelques labels : le label Fleurs de France certifie, depuis 2017, les fleurs et plantes uniquement cultivées en France, par des horticulteurs et pépiniéristes engagés dans une démarche éco-responsable. Dans la même branche, Plante Bleue garantit des végétaux produits par des entreprises françaises, soumises à des pratiques respectueuses de l’environnement : optimisation de l’arrosage, peu d’utilisation d’engrais, réduction des traitements, recyclage des déchets, économies d’énergie, respect de la faune et la flore, etc. Certaines boutiques s'engagent également à vendre des fleurs uniquement de saison et issues de la production française.

fleurs

Se tourner vers le commerce équitable

Si pour vous, il n’est pas envisageable de fêter la Saint-Valentin sans offrir un bouquet de roses à votre partenaire, il existe tout de même des solutions plus durables.
Le label du commerce équitable Max Havelaar possède également une filière pour les fleurs : dans les pays comme le Kenya, l’Éthiopie, la Tanzanie, l’Équateur et la Colombie, le label a certifié 63 exploitations horticoles, qui produisent principalement des roses.
Cette labellisation garantit des bonnes conditions de travail pour les ouvriers qui les cultivent ainsi qu’un meilleur respect de l’environnement. Le cahier des charges impose notamment une irrigation à consommation d’eau réduite, une gestion plus stricte des déchets et un respect de la biodiversité.

Les pesticides "hautement toxiques" et les OGM y sont strictement interdits.

avlarr

Priscillia Gaudan ID

 

Ecoquiz- Edition 2020 - Les réponses

 bandeau ecoquiz02

bandeau reponses

Retrouver sur cette page les réponses et les gagnants de notre jeu « ecoquiz ».

Qu’est-ce que l’écoquiz ?

Un quiz ludique pour suivre l’actualité du déchet et tester ses connaissances sur le tri sélectif.

Comment participer ?

Retrouvez le quiz chaque mercredi sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/setom27/
(Règles du jeu disponibles sur la page Facebook)

Que se passe-t-il si je gagne ?

A chaque quiz, nous récompensons une bonne réponse par l’envoi d’un cadeau (en lien avec le recyclage, bien sûr). Le gagnant est désigné par tirage au sort parmi les bonnes réponses.
Le gagnant est ensuite contacté (par le compte Alex Setom [éco-animateur du SETOM]) via la messagerie de sa page Facebook (messenger) afin de fournir les informations nécessaires pour l’envoi de son cadeau. 
Si vous avez été tiré au sort mais que vous n’avez pas été contacté par nos services, vous pouvez nous contacter par message sur notre page Facebook (https://www.facebook.com/setom27/ ) ou nous envoyer un mail à l’adresse suivante : communication@setom.fr.

bandeau fin papillon


Ecoquiz n°11 (25/03/2020)

Question: Trouver l’intrus : Afin de réduire ma quantité d’ordures ménagères je peux…
Réponse: L’intrus est : « préférer les emballages à usage unique en plastique ».
Attention, tous les emballages en plastique ne sont pas encore recyclables ! Seuls les bouteilles, bidons et flacons le sont. Les emballages à usage unique en plastique vont donc devoir être déposés dans la poubelle des ordures ménagères et donc augmenter la quantité de ces dernières. Il est donc préférable d’opter pour des emballages et des produits durables et réutilisables.
Une solution efficace pour réduire ses déchets ménagers est de composter ses déchets de cuisine. En effet, ces derniers représentent en moyenne 45 kg/hab. et par an. Si vous avez un jardin, vous pouvez pratiquer le compostage individuel. Ce seul geste permet de réduire jusqu’à 40 % la quantité des déchets ménagers jetés dans les poubelles d’ordures ménagères !
En savoir plus sur le compostage : http://www.setom.fr/images/publication/2017_guideCOMPOSTAGE_HD.pdf

Est-ce que la crise sanitaire actuelle m’empêche de composter ?
Absolument pas ! Vous pouvez continuer à alimenter votre composteur comme d’habitude. Les déchets organiques et le compost ne présentent aucun danger. Pensez tout de même à respecter les gestes barrières, notamment si vous avez un dispositif de compost collectif. 

Gagnant: Félicitations à Mélanie Leclerc pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°10 (18/03/2020)

Question: Combien de français trient systématiquement leurs déchets ?
Réponse: La bonne réponse était 48%.
Si 88% des français disent trier leurs déchets ponctuellement, seuls 48% le font systématiquement.
Le geste de tri est indispensable au quotidien, sans lui impossible de recycler nos déchets !
Chaque geste compte !
Pour vous aider à bien trier, consultez notre guide de tri : http://www.setom.fr/images/publication/guide%20de%20tri%202017_BD.pdf 

Gagnant: Félicitations à Christopher Frary pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°09 (11/03/2020)

Question: Un mouchoir usagé en papier doit être déposé...
Réponse: La bonne réponse est en sac fermé, dans le bac à ordures ménagères.
Même s’ils sont biodégradables, les mouchoirs jetables en papier ont un impact négatif sur l’environnement et ne doivent pas être jeté dans la nature.
Ils ne doivent absolument pas être jetés dans le bac des recyclables, en effet les déchets recyclables sont manipulés ensuite pas des agents.
Les mouchoirs après usage, et autres « papiers » hygiéniques, sont donc à jeter dans les bacs des ordures ménagères.
Gagnant: Félicitations à Christelle Guirimand pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°08 (04/03/2020)

Question: A ECOVAL, vos ordures ménagères incinérées sont valorisées sous forme…
Réponse: La bonne réponse était du chauffage urbaine et de l'électricité.
Destinée aux déchets qui ne peuvent être recyclés ou valorisés sous forme de matière, la valorisation énergétique consiste à récupérer et valoriser l’énergie produite lors du traitement des déchets par combustion. L’énergie produite est utilisée sous forme de chaleur ou d’électricité.
La valorisation énergétique peut être directe : le déchet est brûlé dans une installation dédiée, construite et opérée selon des critères définis afin de minimiser les impacts environnementaux et sanitaires.
C’est le mode le plus utilisé actuellement pour les déchets municipaux.
En savoir plus sur le process d'ECOVAL: http://www.setom.fr/presentation/techniques-de-traitement/valorisation-energetique-des-ordures-menageres 
Gagnant: Félicitations à Patrick Pillemy pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°07 (26/02/2020)

Question: Parmi ces déchets en verre lequel ne se dépose pas dans un conteneur à verre ?
Réponse: La bonne réponse était le verre à boire.
Le verre culinaire et la vaisselle en verre ont une composition chimique différente du verre d’emballage ce qui rend impossible leur intégration au calcin utilisé dans les fours verriers.
Seuls les emballages en verre (bouteilles, pots et bocaux) doivent être déposés dans les conteneurs ou les bacs prévus à cet effet.
Les emballages en verre se recyclent à l’infini. Pensons à les trier ! 
Gagnant: Félicitations à Christelle Billard Jasmin pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°06 (19/02/2020)

Question: Combien faut-il recycler de briques de lait pour fabriquer un rouleau de papier toilette ?
Réponse: La bonne réponse est 4 briques de lait.
Déposées dans le bac de tri, les briques alimentaires sont recyclées ! Composées de carton (75%), de plastique (20%) et d’aluminium (5%), les briques alimentaires se recyclent sous diverses formes.
Comment sont-elles recyclées ?
Une fois les briques acheminées dans les papeteries, d’énormes pulpeurs (mélangeurs qui brassent les matières dans l’eau) séparent les fibres de cellulose (carton) d’un côté, le plastique et l’aluminium de l’autre.
La pulpe de carton ainsi récupérée sert de matière première pour fabriquer de nouveaux produits : papier toilette, mouchoirs, essuie-tout, essuie-mains, enveloppes, stylos, classeurs, boîtes à œufs…
Le plastique et l’aluminium récupérés seront eux aussi recyclés.

Gagnant: Félicitations à Josselyne Dlc pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°05 (12/02/2020)

Question: Combien de kilos représentent le gaspillage alimentaire par an et par habitant en France ?
Réponse: La bonne réponse était 150 kg par habitant et par an.
Chaque année, 10 millions de tonnes de produits alimentaires sont perdues ou gaspillées, soit 150kg par habitant. Le gaspillage alimentaire coûte 16 milliards d’euros par an et génère 15,3 millions de tonnes de CO2 inutiles, soit 3 % des émissions nationales.
Quelques astuces pour réduire le gaspillage alimentaire à la maison :
- Mieux consommer en achetant les bonnes quantités en vrac ou en faisant une liste de courses pour éviter les achats impulsifs.
- Mieux s’organiser en rangeant le réfrigérateur et les placards en mettant sur le devant les produits avec des dates de péremption proches.
Si vos denrées alimentaires ne sont plus consommables, éviter leur la poubelle et penser au compostage !
Gagnant: Félicitations à Evelyne Delmotte pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°04 (05/02/2020)

Question: Parmi ces déchets en métal, lequel ne se dépose pas dans le bac de tri sélectif ?
Réponse: La bonne réponse était la poêle.
Pour le métal, seuls les emballages se déposent dans le bac de tri: conserves, canettes, barquettes, boites, bouteilles et aérosols s’ils ne contiennent pas de produits dangereux (si tel est le cas, il faut les déposer en déchèterie).
Il n’est pas nécessaire de laver les emballages pour les déposer dans le bac de tri.
Les autres déchets en métal, tel que la poêle, se recyclent mais ils doivent pour cela être déposés en déchèterie.
Pensons-y: Le métal se recycle à l’infini alors trions-le !
Gagnant: Félicitations à Freddy Lemoine pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°03 (29/01/2020)

Question: Depuis le 1er janvier 2020, l’interdiction des produits en plastique à usage unique s’est étendue. Quels objets NE font PAS partis de cette extension ?
Réponse: La bonne réponse était les boites en polystyrène expansé. Depuis le 1er janvier 2020, les Cotons-tiges, verres (vendus vides) et assiettes jetables en plastique sont interdits à la vente.
En 2021, l’interdiction des produits en plastique à usage unique sera de nouveau élargie et comprendra : l’ensemble des gobelets, les pailles, les touillettes ou encore les boites en polystyrène expansés des kebabs.
En savoir plus sur la loi sur l’interdiction des produits en plastique à usage unique : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/transition-ecologique-qui-change-au-1er-janvier-2020
G
agnant: Félicitations à 
Carine Cecen pour sa bonne réponse ! 

 bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°02 (22/01/2020)

Question: Qui suis-je ? je suis une structure qui gère la récupération, la valorisation et la revente de biens usagés. J'ai aussi un rôle de sensibilisation et d'éducation à l'environnement.
Réponse: La bonne réponse était une ressourcerie.
Une ressourcerie est une structure permettant la collecte, le tri et la valorisation de tous types d’objets (mobilier, vêtements, jouets…). Elle donne priorité à la réduction des déchets par le réemploi, puis le recyclage tout en sensibilisant son public à l’acquisition de comportements respectueux de l’environnement (écocitoyenneté). De nombreuses structures ont également un rôle lié à l’insertion par l'activité économique, ce qui amène une dimension sociale supplémentaire. Les ressourceries s’inscrivent en plein cœur de l’économie circulaire.
Déposer vos objets directement en ressourcerie : c’est faire un geste solidaire pour l’emploi local et l’environnement.
Gagnant: Félicitations à Mélanie Blot pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri


Ecoquiz n°01 (15/01/2020) 

Question: Les pots de yaourt se déposent...
Réponse: La bonne réponse était la poubelle d’ordures ménagères.
Les pots de yaourt sont à déposer dans la poubelle des ordures ménagères. Pour le plastique, seuls les bouteilles, flacons et bidons se trient dans le bac jaune.
Retrouvez toutes les consignes de tri dans notre guide : http://www.setom.fr/images/publication/guide%20de%20tri%202017_BD.pdf
Gagnant: Félicitations à Perrine Quilbeuf pour sa bonne réponse ! 

bandeau fin logo tri

Depuis le 1er janvier 2020, l’interdiction des produits en plastique à usage unique s’est étendue. Quels objets NE font PAS partis de cette extension ?

 

La bonne réponse était les boites en polystyrène expansé.

Depuis le 1er janvier 2020, les Cotons-tiges, verres (vendus vides) et assiettes jetables en plastique sont interdits à la vente.

En 2021, l’interdiction des produits en plastique à usage unique sera de nouveau élargie et comprendra : l’ensemble des gobelets, les pailles, les touillettes ou encore les boites en polystyrène expansés des kebabs.

En savoir plus sur la loi sur l’interdiction des produits en plastique à usage unique : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/transition-ecologique-qui-change-au-1er-janvier-2020