Actualités

Nous recrutons

 

Ecoparc de MerceyEcoparc de Mercey

Le SETOM emploie 125 agents répartis dans un large éventail de métiers et savoir-faire différents. Pour répondre aux besoins de son activité, il recrute régulièrement de nouveaux collaborateurs.

 

Retrouvez ci-dessous toutes nos offres :

Responsable de site (h/f)

Conductrice / Conducteur d'engins

 

Si vous êtes intéressé(e) par le secteur de l’environnement, n’hésitez pas à adresser votre candidature spontanée ou à postuler à l’un des postes proposés.

 

 

Les « déchets diffus spécifiques (DDS) ménagers »

 les déchets chimiques ménagers, c'est à la déchèterie !!

Qu’est-ce que c’est ?

Techniquement appelés DDS (Déchets Diffus Spécifiques), les déchets chimiques sont des déchets ménagers issus d’un produit chimique pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l'environnement.
Il s’agit de produits utilisés, usagés ou périmés (que l’emballage soit vide, souillé ou avec un reste de contenu).

De quels produits parle-t-on ?
Des produits de bricolage (peintures, enduits, colles, mastics, solvants, acides...), d’entretien de véhicule (liquide de refroidissement), de jardinage (insecticides, biocides, phytosanitaires…), des comburants : substances chimiques qui, en se combinant avec un combustible, permettent la combustion de celui-ci (galets de désinfection des piscines, durcisseurs de résine, anti-taupes….).

Retrouvez toutes les infos utiles sur le site d'Eco DDS : www.ecodds.com

2018 DDS

Le brûlage à l'air libre des déchets verts: c'est interdit !

L’entretien du jardin pour un particulier génère des déchets verts que l’on estime en moyenne en France à 160 kilos par personne et par an. Pour s’en débarrasser, 9 % des foyers les brûlent, ce qui représente près d’un million de tonnes de déchets verts brûlés à l’air libre.

Branches, résidus de tonte et feuilles partent en fumée.

Pourtant les impacts sanitaires et environnementaux sont démontrés : par exemple, brûler 50 kg de végétaux à l'air libre émet autant de particules fines qu'une voiture diesel récente qui parcourt 13 000 km.

L’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts n’est pas sans raison : en entraînant une pollution de l’air, cette pratique affecte non seulement la santé humaine (la personne à l’origine du feu et la population environnante) , mais également l’environnement et le climat.

Setom feu dechetsvertsAttention : en cas de non-respect, une contravention de 450 € peut être appliquée pour un particulier (article 131-13 du nouveau code pénal)

Broyage, paillage, compostage, valorisation énergétique : les alternatives au brûlage valorisent cette ressource et se développent sur notre territoire.

La brochure ci-après dresse un état des lieux des alternatives au brûlage des végétaux.

Guide "Tous au compost !"

Le déchet vert est une ressource à ne pas gaspiller.

Améliorer la qualité de l'air tout en favorisant une économie circulaire : un enjeu de société, pour tous !