Actualités

Les « déchets diffus spécifiques (DDS) ménagers »

 les déchets chimiques ménagers, c'est à la déchèterie !!

Qu’est-ce que c’est ?

Techniquement appelés DDS (Déchets Diffus Spécifiques), les déchets chimiques sont des déchets ménagers issus d’un produit chimique pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l'environnement.
Il s’agit de produits utilisés, usagés ou périmés (que l’emballage soit vide, souillé ou avec un reste de contenu).

De quels produits parle-t-on ?
Des produits de bricolage (peintures, enduits, colles, mastics, solvants, acides...), d’entretien de véhicule (liquide de refroidissement), de jardinage (insecticides, biocides, phytosanitaires…), des comburants : substances chimiques qui, en se combinant avec un combustible, permettent la combustion de celui-ci (galets de désinfection des piscines, durcisseurs de résine, anti-taupes….).

Retrouvez toutes les infos utiles sur le site d'Eco DDS : www.ecodds.com

2018 DDS

Le brûlage à l'air libre des déchets verts: c'est interdit !

L’entretien du jardin pour un particulier génère des déchets verts que l’on estime en moyenne en France à 160 kilos par personne et par an. Pour s’en débarrasser, 9 % des foyers les brûlent, ce qui représente près d’un million de tonnes de déchets verts brûlés à l’air libre.

Branches, résidus de tonte et feuilles partent en fumée.

Pourtant les impacts sanitaires et environnementaux sont démontrés : par exemple, brûler 50 kg de végétaux à l'air libre émet autant de particules fines qu'une voiture diesel récente qui parcourt 13 000 km.

L’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts n’est pas sans raison : en entraînant une pollution de l’air, cette pratique affecte non seulement la santé humaine (la personne à l’origine du feu et la population environnante) , mais également l’environnement et le climat.

Setom feu dechetsvertsAttention : en cas de non-respect, une contravention de 450 € peut être appliquée pour un particulier (article 131-13 du nouveau code pénal)

Broyage, paillage, compostage, valorisation énergétique : les alternatives au brûlage valorisent cette ressource et se développent sur notre territoire.

La brochure ci-après dresse un état des lieux des alternatives au brûlage des végétaux.

Guide "Tous au compost !"

Le déchet vert est une ressource à ne pas gaspiller.

Améliorer la qualité de l'air tout en favorisant une économie circulaire : un enjeu de société, pour tous ! 

 

 

Partenariat: un jardin potager sort de terre

 

Le SETOM s’engage dans la vie locale à travers des partenariats avec les organismes et associations de son territoire.

Cet été, le SETOM a participé au projet d’aménagement du jardin potager du Centre Educatif Renforcé d’Evreux.

Ce centre accueille des jeunes de 16 à 18 ans, placés par leurs Juges des Enfants pour des sessions de 15 semaines, une au printemps et une à l’automne. Pendant ces périodes sont organisées des activités de chantier, des activités culturelles et sportives et des activités de loisirs. Les adolescents assurent également, avec les éducateurs, toutes les tâches quotidiennes qui font partie de la vie d’une maison afin d’acquérir une autonomie en ce domaine.

Une partie des chantiers est menée en partenariat avec l’agglomération d’Évreux, pour le reste les jeunes participent à la réalisation d’aménagements ou à l’amélioration des locaux du CER.

Le CER est situé en centre-ville dans une maison du début du 20ᵉ siècle et dispose d’un jardin d’environ 1000 m². Depuis plusieurs années, l’équipe souhaitait réaliser un aménagement potager de ce terrain.

Ce printemps, un projet a été formalisé et validé. Après une étude des besoins, des réalisations à mettre en place et l’achat des matériaux nécessaires, les jeunes de cette session de printemps ont tout d’abord nettoyé la zone consacrée au potager, puis ont fabriqué des bacs de culture en clin autoclave permettant de faciliter la culture et notamment le désherbage.

Ces bacs ont été remplis de 3 M3 de compost aimablement fourni par le SETOM de l’Eure, que les jeunes sont allés enlever avec leurs éducateurs.

Depuis, plantes aromatiques, rhubarbe, fraisiers, rosiers et iris ont été plantés ainsi qu’un poirier, un prunier et un pommier. Les jeunes ont aussi repiqué des salades, des plants de tomate, des pommes de terre et semé des radis.

Tous ont participé et certains se sont même découvert une passion pour le jardinage qui était une activité totalement inconnue pour eux.

La première récolte ne saurait tarder et les jeunes des prochaines sessions pourront prolonger ce travail, profiter des produits et, pourquoi pas, se découvrir eux aussi un nouveau centre d’intérêt.

                 IMG 0126     IMG 1144