Les sites industriels et les équipements Les équipements du Setom

 

 

Quai de transfert

moisvilleQUAI DE TRANSFERT

Les collectes faites auprès des habitants sont parfois réalisées loin des sites de tri et de traitement.

Les transports doivent être organisés pour minimiser les coûts et les impacts environnementaux, en effectuant des regroupements.

Six quais de transfert desservent tout le territoire du SETOM.

Ils permettent de regrouper le produit des collectes d’une zone géographique du territoire du SETOM pour les acheminer vers les sites de traitement et de valorisation. Ainsi un adhérent transporte ses déchets sur 30km au maximum jusqu'à un lieu de traitement ou un lieu de transfert.

Cette organisation permet de réduire le trafic des bennes de collecte et par là même, coûts et nuisances dûs aux transports.

 

Plate-forme de compostage

compostPLATE-FORME DE COMPOSTAGE

Le SETOM développe, depuis 2000, un dispositif visant les objectifs suivants :

  • la valorisation de l’ensemble des déchets verts, sous forme de compost ou de combustible
  • la réduction des coûts de transport entre les lieux de collecte et les unités de traitement
  • la proximité des lieux de traitement en fonction des débouchés commerciaux

 Le dispositif repose sur plusieurs unités de compostage ou de broyage maillant le territoire et implantées près des principales sources de production de déchets verts.

Les déchets verts sont amenés sur les plates-formes du SETOM à partir des collectes en déchèterie ou en porte à porte.

Les équipements mobiles du SETOM se rendent successivement sur chaque site afin d’effectuer les opérations de broyage ou de criblage nécessitées par la fabrication du produit.

Le regroupement d'un quai de transfert et d'une plate forme de compostage permet d'optimiser les  coûts d'investissement (pont bascule voiries) et de personnel.

 

ISDI

IISDI st nicolasNSTALLATION DE STOCKAGE DES DÉCHETS INERTES

 En plus du site de l'ECOPOLE situé a Saint Aquilin de Pacy, le SETOM a complèté son dispositif de traitement en ouvrant un nouveau site à Saint-Nicolas-d’Attez.

Cet équipement reçoit les gravats du sud-ouest du Département.

L’intérêt de cette implantation à proximité de Breteuil sur-Iton est de diminuer considérablement les transports (25 000 km parcourus en moins par an) et ainsi de limiter de manière significative les émissions de gaz à effet de serre (35 tonnes d’émission en moins par an).